vendredi 6 juillet 2018

Biodiversité

L'heure est aux minorités visibles. En tous cas c'est ce qu'on se dit en voyant le très digne cortège des LGBT dans les rues de Paris, ou l'élégant spectacle des invités du président à la fête de la musique de l'Élysée.

Bon, je vais pas faire de polémique, je suis en vacances et toutes ces joyeusetés vont aggraver mon ulcère. Tout ça pour dire que j'essaye pour une fois de rendre justice aux xénos de Terra-X en proposant un E.T. plutôt qu'un mercos bien badass ou une pinup aux atouts physiques évidents.

Sinon, j'ai mis de côté l'écriture de cette campagne, la SF me fait de l'oeil. J'ai récupéré pour 1 euro symbolique le PDF d'un petit jeu extra : Edge of Space. Je l'ai décortiqué pour en faire une version plus guerrière, avec gestion des munitions, de l'usure de l'armure, et ajouté quelques armes. Edge of Space : Troopers est né.

Du coup, il y a moyen que m'a prochaine illu soit l'un de ces marines coloniaux qu'Ellen Ripley ne renierait pas !

dimanche 24 juin 2018

Dans les ténèbres d'un mointain futur... c'est toujours le bordel !



J'ai eu une illumination. Oui, oui, ça m'arrive.

Une envie de JDR à thématique SF militariste plaqué sur un système minimaliste, en m'inspirant de grands classiques du film de guerre (Platoon, Full Metal Jacket, Sauver le soldat Ryan), de grands classiques du film SF (Aliens, Starship troopers) ou d'autres sources imaginaires (Warhammer 40k, les JDR Carnage dans les étoiles, Shell Shock, etc.).

On y joue quoi ? Tout simplement des  trouffions combattant et mourant pour défendre un Empire en guerre permanente, le tout assaisonné de dilemmes moraux sur le sens du devoir, le massacre de civils, le manque de munitions, ou la fraicheur relative des putes dans les bordels de campagne. Entre autres joyeusetés du quotidien de gaziers en uniforme.

Alors plutôt que de pondre un dessin, j'ai passé un bout de temps ce weekend à écrire un système léger et élégant et faire une sympathique feuille de perso (et plutôt content du résultat, en plus). J'ai appelé ça "Etoiles en guerre", mais je me demande si le nom n'est pas déjà pris. C'est jouable en one-shot, mais ça prend tout son sens en campagne semi-dirigée. Des bidasses créés en 5 minutes, un système d'évolution original, et quelques outils pour jouer en relative improvisation, que demande le peuple ?!?

J'ai trop envie de tester ça, le plus dur étant de trouver des joueurs partageant mon amour de ces thématiques guerrières et viriles. J'irai pas proposer ça sur Casus NO, vu que la lecture de sujets récents et polémiques m'a encore déclenché une poussée d'urticaire...

Au moins, ça m'aura fait oublier  pendant quelques heures que demain, ya école. 





lundi 18 juin 2018

Broken Arrow

Je me suis mis à mater des trucs de super-héros. Des films, des séries. Un peu honteux, comme un ado qui découvre sa première scène de cul dans un James Bond. Mais il fallait que je comprenne l'engouement des masses pour le phénomène SCC (Slip, Cape et Collant).

En ce moment, c'est Arrow, grâce à l'aimable contribution de Netflix... Bon, ben je suis pas convaincu, là encore. C'est gros, c'est caricatural, c'est absurde. Les relations entre les personnages se résument à du je-t'aime-moi-non-plus : un jour on se fait des toutouches sous la douche, le lendemain c'est baston sur le toit d'un gratte-ciel, un peu comme une version américanisée et orientée action des Feux de l'Amour.

Je pourrais faire une critique plus longue et argumentée, mais ça n'en vaut même pas la sueur.

Mais comme l'a dit un jour le chinois inconnu, "voir le bien dans le mal est une excellente philosophie !". Alors zou, extrapolation du thème de l'assassin mystérieux dans l'univers de Terra-X.

samedi 5 mai 2018

Peau verte

As-tu remarqué, Lecteur ? Quand je poste, j'ai du mal à écrire en rapport avec mon dessin. Je finis toujours par raconter ma vie, aussi pourrie soit-elle.

Hier, j'ai vu un film sympa au ciné, qui une fois de plus, n'a rien à voir avec le gobelin ci-contre. Ca s'appelle Game Night, et ça m'a vraiment fait penser à the Game, ce film pas si récent avec Michael Douglas.

Sauf que Game Night, c'est carrément plus drôle. C'est l'histoire d'un couple qui organise des soirées jeux et qui se retrouve pris dans une murder-party plus vraie que nature...

Je m'arrête là dans la description, on m'a dit que le spoil, c'est nul. Si tu as l'occasion, Lecteur,  va voir ce film !

mardi 1 mai 2018

Drawin' with Hankerin Ferinale

La tendance chez les rôlistes en ce moment, c'est ICRPG, un clone du grand ancien D&D, créé par un excentrique américain nommé Hankerin Ferinale.

Laissons de côté le blase à coucher dehors, et les innovations rôlistiques bien trop en avance sur leur temps. Le mec est aussi le dessinateur des illustrations de ses bouquins, et s'il n'est pas prêt à assurer la restauration de la Chapelle Sixtine, reste un style qui ne laisse vraiment pas indifférent.

Il est tellement passionné qu'il fait des vidéos sur YouTube sous le délicat pseudonyme de Runehammer, ou il dessine en commentant ses créations. Pendant une heure, ses suiveurs peuvent donc bénéficier de ses conseils et subir ses effets musicaux entièrement réalisés à la bouche (pas seul dans sa tête, le gars !).

Quelle rapport avec la petite Ferret, mon dernier PNJ pour Terra-X ? Et ben ce sympathique taré me sert de fond sonore pendant que je me démène sur ma tablette. Mine de rien, je chope quelques précieux conseils de temps en temps.

Il a bien mérité une place dans mon panthéon des dessinateurs inspirants, sur le bandeau à gauche de ma page.

dimanche 22 avril 2018

Je ne suis paaas un hérooos !

Fracture du mental. C'est la seule explication logique à mon manque d'investissement dans le gribouillage de ces dernières semaines. Si tu n'es pas militaire, Lecteur, tu peux aussi dire que je suis une grosse feignasse, oui.

Mais trêve d'auto-flagellation, ce soir, malgré la fin du weekend et la promesse d'ue nouvelle semaine de merde grâce à l'aimable concours de la RATP, je suis plutôt jouasse.

Pourquoi ? Parce que mon personnage d'Icons (un JDR de Super-héros, pour les gens du fond de la classe), l'Epervier de son nom de scène, est enfin fini. Je le promettais au MJ depuis des mois, respect à lui, car il a été bien patient le bougre !

Alors ok, il devra se contenter d'une version en noir et blanc alors que les illustrations des persos de mes petits camarades sont toutes en couleurs. Je lui dirai que j'ai pas eu le temps, ou que mon chien a bouffé mes devoirs, ou encore que je souffre d'une macronite aiguë et foudroyante.

Ça va passer crème.